Lorsqu’il est question d’investir leur argent, les gens pensent habituellement à acheter des obligations, des actions privilégiées ou des actions ordinaires, mais rarement à investir dans les prêts bancaires de cette même société. Le concept d’investissement dans les prêts bancaires n’est pas bien compris, puisqu’il s’agit d’une nouveauté assez récente sur le marché canadien pouvant être très intéressante.

Les sociétés bien établies ont accès à des capitaux provenant de diverses sources. Pour obtenir du capital, elles peuvent émettre des actions ordinaires ou privilégiées sur le marché. Si elles souhaitent emprunter de l’argent, elle le font auprès d’une banque. Lorsqu’elles sont assez grandes, elles peuvent émettre des obligations sur le marché.

Types de prêts bancaires

Il existe différents types de prêts bancaires. Le prêt renouvelable peut être contracté et remboursé plusieurs fois au cours de la période, tout comme la ligne de crédit d’un particulier. Il y a ensuite les prêts à terme qui sont contractés au début puis remboursés sur une durée déterminée. Une fois qu’un paiement est effectué sur un prêt à terme, il ne peut pas être réemprunté. Pour les entreprises ayant des besoins d’emprunt très importants, généralement 100 millions de dollars ou plus, les banques syndiquent souvent leurs prêts. Cela signifie que le prêt est partagé parmi les membres d’un groupe de banques afin qu’aucune banque ne soit la seule à être trop exposée à une société. À partir du milieu des années 1990, aux États-Unis et plus tard au Canada, le marché des prêts à terme B a vu le jour. Il s’agit d’un marché institutionnel pour l’achat et la vente de parties d’un prêt bancaire à terme. Les prêts à terme B sont largement contractés, car ils se négocient par tranches assez faibles (parfois aussi petites que 1 million de dollars) et il existe un marché secondaire actif d’achat et de vente de ces prêts après leur émission. Les investisseurs individuels ne peuvent pas acheter directement des prêts à terme B, mais il existe des caisses en gestion commune et des fonds communs de placement ainsi que des FNB qui investissent dans ce type particulier de prêt.

Pourquoi les prêts bancaires?

Plusieurs raisons expliquent votre préférence d’acheter un prêt bancaire plutôt qu’une obligation du même émetteur. Tout d’abord, le taux d’intérêt sur un prêt bancaire est révisé périodiquement, généralement tous les trois mois. Si vous pensez que les taux vont augmenter, vous choisirez un taux d’intérêt flottant plutôt que fixe pour toute la durée du prêt. La plupart des obligations sont assorties d’un taux d’intérêt fixe qui n’est pas révisé pendant la durée. Deuxièmement, les prêts bancaires sont souvent garantis par les actifs de l’entreprise tandis que de nombreuses obligations ne sont pas garanties. Si l’entreprise peine à rembourser sa dette en cours de route, ces actifs peuvent être vendus et le produit utilisé pour rembourser une partie ou la totalité des prêts bancaires. En conséquence, votre recouvrement du prêt est beaucoup plus important que si vous n’aviez aucune garantie.

Les prêts bancaires, tout comme les obligations, comportent toujours un risque de crédit. Il est donc très important de s’assurer que, lors de la recherche de fonds obligataire ou de FNB, le gestionnaire a la compétence de trouver les bons prêts et d’écarter les mauvais.