Ce n’est sûrement pas une surprise pour ceux qui nous suivent que Fulcra est fermement d’avis que les évaluations actuelles des actifs financiers sont dispendieuses et virtuellement sans précédent. Un facteur dominant pour ceci est le faible niveau des taux d’intérêt et l’opinion dominante parmi les investisseurs qu’ils demeureront faibles, virtuellement, pour toujours. Or, les évaluations ne sont pas virtuelles, mais bien réelles. L’ampleur de cette réalité pleinement évaluée cependant ne se jouera que lorsque la vie retournera davantage à la normale… du style prépandémie. Dans un monde de valeur relative, la progression des actifs à risque vers le haut pourrait se poursuivre. Tandis que le ratio CAPE se situe au niveau de l’éclatement de la bulle boursière de 1929, les récentes mesures historiques de soutien monétaire et fiscal des gouvernements à l’échelle mondiale pourraient transformer cette bulle en ébullition. Dans un monde de valeur relative, la liquidité doit se réfugier quelque part et avec les taux d’intérêt à des planchers historiques, la comparaison entre la valeur combinée des marchés boursiers mondiaux et l’approvisionnement de capital laisse suggérer que les marchés boursiers pourraient monter davantage.

Pour en savoir plus sur le commentaire 4e trimester 2020 de Fulcra Asset Management, gestionnaire de portefeuille du Fonds de titres de sociétiés Lysander – Fulcra

 

FP-LYZ930-F-FR-2
Download