Le marché canadien des actions privilégiées a connu un mois plus solide en septembre, l’indice du rendement total des actions privilégiées S&P/TSX (« l’indice ») ayant monté de 0,87%. Les titres de série F du Fonds de dividendes d’actions privilégiées Lysander-Slater (le « Fonds ») et du Fonds Lysander-Slater Preferred Share ActivETF (le « FNB ») ont surpassé l’indice, en hausse de 1,25% et 1,20%, respectivement.

Le rendement des obligations canadiennes de 5 ans a clôturé le mois à 1,1 %, tout près de son niveau le plus élevé en deux ans. Les rendements obligataires ont augmenté après l’annonce de la Réserve fédérale américaine qu’une réduction de ses achats mensuels d’obligations pourrait être imminente. Nous pensons que cela pourrait signaler des hausses de taux d’intérêt en 2022, si l’économie américaine continue de se remettre de la pandémie de la COVID-19.

Un autre catalyseur au mois de septembre fût la quantité massive de liquidités disponibles pour les investisseurs institutionnels et de détail, à la suite des rachats d’actions privilégiées de la Financière Sunlife (SLF. PR. A 400 millions de dollars), SLF.PR.B (325 millions de dollars) et de Brookfield Infrastructure (BIP. PR.C (250 millions de dollars)1. Nous croyons que la majeure partie du produit des rachats est retournée dans le marché des actions privilégiées, car nous avons constaté des rendements solides aux dates de rachat.

La Banque Toronto-Dominion a rappelé son émission d’actions privilégiées à taux rajusté (TD.PF.H) de 1 milliard de dollars à 4,85% pour le 31 octobre 20212. Cette décision était bien attendue après l’annonce par la banque en juillet de l’émission de 1,75 milliard de dollars de billets ARL à 3,60%. Ce dernier rachat porte les rachats d’actions privilégiées depuis le début de l’année à plus de 9 milliards de dollars.

Emera a lancé une émission de 150 millions de dollars de perpétuelles classiques à 4,6% en septembre, laquelle a rencontré une forte demande et a été augmenté à 225 millions de dollars. Le Fonds et le FNB ont participé à la transaction, les deux détenant une pondération initiale d’environ 1,8%. Cependant, le Fonds et le FNB ont depuis réduit leur position de moitié, citant des rendements solides, puisque l’émission se négociait à 25,68$ après le premier jour de bourse3.

Le marché des billets ARL a accueilli une nouvelle émission en septembre, la banque CIBC lançant 750 millions de dollars de billets ARL à 4% (sa seconde émission de billets ARL). Cette nouvelle émission porte le marché global des billlets ARL à plus de 16 milliards de dollars4. Nous prévoyons que la Banque CIBC rachètera ses 800 millions de dollars de fixes rajustées à 4,4 % (CM.PR.R), lorsqu’elles deviendront rachetables en juillet 20225.

Au cours des derniers trimestres, nous avons positionné le Fonds et le FNB de manière à pouvoir bénéficier d’une éventuelle hausse des taux d’intérêt. Récemment, nous nous sommes écartés des actions privilégiées fixes rajustées ayant atteint ou dépassé leur valeur nominale de 25 $, en faveur de fixes rajustées plus escomptées qui pourraient obtenir de bons résultats lorsque les taux d’intérêt monteront. Nous avons également augmenté nos positions en perpétuelles classiques tant dans le Fonds que le FNB, dont la pondération approximative est passée de 19 % en août à 23 % à la fin de septembre. Nous pensons qu’il s’agit d’un secteur intéressant vu la reprise des rendements constatée et considérant les résultats positifs obtenus par les perpétuelles classiques d’Emera à 4,6%.

Les deux facteurs qui devraient aider à maintenir les résultats des actions privilégiées à l’avenir sont : 1) un autre montant estimé à 9 milliards de dollars de rachats d’ici la fin de 2022 et 2) des taux d’intérêt plus élevés. En tant que gestionnaire actif, nous recherchons continuellement les meilleures opportunités sur le marché des actions privilégiées. Avec de multiples catalyseurs positifs à l’horizon, nous sommes optimistes à l’égard des rendements du Fonds et du FNB pour le reste de l’année

1,2,3,4,5 : Bloomberg Finance L.P.